Michèle Bernier quittée par Bruno Gaccio alors qu'elle était enceinte : comment elle a surmonté cette épreuve

Leur couple semblait insurmontable : en 1997, lorsque Bruno Gaccio décide de se séparer de l'humoriste Michèle Bernier, personne n'arrive à y croire... surtout que l'ancienne complice de Mimi Mathy est enceinte, à 41 ans, de leur deuxième enfant, un petit garçon. Mais l'auteur des Guignols est amoureux d'une autre et signe la fin de son couple après quinze ans de relation et deux enfants, Charlotte, née en 1987 et Enzo, donc, né en 1997.

Une séparation qui fera beaucoup de mal à Michèle Bernier, d'abord totalement dévastée et qui décide de consulter immédiatement un thérapeute pour "ne pas rentrer dans un système de rancoeur, de malheur", comme elle l'avait raconté dans l'émission Le Divan en 2015. Désireuse de "comprendre son couple" et surtout les raisons de cette rupture, elle a toujours voulu protéger ses enfants. D'autant qu'elle le reconnait volontiers : Bruno Gaccio est un très bon père pour Charlotte et Enzo.

"Je ne suis pas rentrée dans un système de guerre qui ne s'arrête jamais", avait-elle expliqué, rejetant toute volonté de se venger de cet homme qu'elle "aimait tellement". Intelligemment, l'actrice de La Stagiaire, qui précise qu'elle a "perdu des plumes" dans cette séparation, préfère cependant apaiser la situation.

"Bruno Gaccio est le père de mes enfants, et il devait le rester, il ne fallait pas que cela change. On est passé par des moments difficiles évidemment,...

Lire la suite


À lire aussi

Laury Thilleman et Juan Arbelaez : elle évoque leur rupture et comment elle "surmonte cette épreuve"
Michèle Bernier quittée par Bruno Gaccio alors qu'elle était enceinte : "Je ne lui en voudrais jamais"
Camille Cerf "testée par la vie" : cette épreuve qu'elle doit "surmonter"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles