"Miarka", portrait d'une héroïne de la Seconde Guerre mondiale méconnue

Miarka est le surnom pris par Denise Jacob, grande sœur de Simone Veil, lorsqu'elle s'engage dans la résistance. Elle a été arrêtée le 18 juin 1944 et torturée par la Gestapo. Elle a finalement été rescapée du camp de Ravensbrück, où elle avait été déportée. Malgré son statut d'héroïne de la Seconde Guerre mondiale, elle est inconnue du grand public. "Quelqu'un d'incroyablement modeste" "La famille Jacob est une famille incroyablement lumineuse. Ils sont très unis", rapporte Antoine de Meaux, auteur de Miarka, dans le 23h de franceinfo, mardi 27 octobre. Denise et Simone Veil sont toujours restées très proches. "À la fin de leur vie, elles étaient les deux dernières survivantes de leur famille et elle se voyaient chaque dimanche", ajoute le romancier. Si Denise est aussi peu connue du grand public, c'est parce qu'elle était "quelqu'un d'incroyablement discret et modeste, qui ne parlait jamais de ses actes héroïques", selon Antoine de Meaux.