Meyer Habib, François Hollande, Emmanuel Tjibaou: victoires et défaites retentissantes aux législatives françaises

Les législatives anticipées des 30 juin et 7 juillet dans les 577 circonscriptions de France ont créé de nombreuses surprises, tant du côté des candidats vainqueurs que de celui des perdants. Parmi eux, quelques figures bien connues du paysage politique français.

Les défaites parfois inattendues

  • Nicolas Dupont-Aignan

Coup de tonnerre dans l'Essonne où après vingt-sept ans à représenter la 8e circonscription, le souverainiste Nicolas Dupont-Aignan (Debout la France) a perdu son siège dans une triangulaire, devancé par le syndicaliste cheminot Bérenger Cernon (NFP). Nicolas Dupont-Aignan avait renoncé « après mûre réflexion » à présenter une liste aux élections européennes du 9 juin alors que les sondages ne le créditaient que d'environ 2% des intentions de vote. Ces législatives mettent ainsi fin à 27 ans de présence du politicien à l'Assemblée nationale. À l’annonce de sa défaite, il semblait être toujours d’attaque en déclarant dans une vidéo sur X : « Je n'abandonne rien, très vite il y aura une nouvelle dissolution et nous leur offrirons un choix politique [...] je continue le combat avec Debout la France car la France va être ingouvernable. »

  • Meyer Habib

Le député sortant de la 8e circonscription des Français de l'étranger Meyer Habib (apparenté LR), proche du Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu, a été battu par la députée Renaissance Caroline Yadan. Meyer Habib, élu depuis 2013, a connu de nombreuses passes d'armes parfois très virulentes face à des députés de gauche depuis les attaques du Hamas contre Israël le 7 octobre.

Jean Lassalle


Lire la suite sur RFI