Mexique: un tribunal réautorise Monsanto à importer du glyphosate et du maïs OGM

Depuis cette semaine, Monsanto est de nouveau autorisé à importer du glyphosate et du maïs génétiquement modifié au Mexique. Le géant de la fabrication de semences OGM a obtenu par la décision d’un juge du tribunal administratif du 6e district de la ville de Mexico la suspension, du moins pour l’entreprise, d’un décret présidentiel pris fin 2020. Ce dernier interdisait l’importation de ces substances et l’élimination progressive pour 2024 de l’utilisation de l’herbicide jugé cancérigène par l’OMS.

Avec notre correspondante à Mexico, Gwendolina Duval

L’interdiction du glyphosate et des semences de maïs génétiquement modifiées a été déclarée inconstitutionnelle. De fait, Monsanto peut désormais à nouveau user de ses autorisations et donc importer, utiliser et distribuer ces produits au Mexique. Selon la décision rendue par un juge administratif jeudi, le décret présidentiel pris il y a deux ans manque de fondements et les preuves scientifiques seraient insuffisantes.

La décision du juge argumente que le texte manquerait notamment d’explications précises concernant les effets du glyphosate sur la santé humaine. De même que sur les risques que le maïs transgénique pourrait représenter pour la survie des autres espèces de maïs présentes au Mexique.

Le gouvernement se prépare à contre-attaquer

►À écouter aussi : C'est pas du vent - Burkina Faso: la filière du coton bio après Monsanto


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles