Mexique: une touriste espagnole huée et arrêtée par la police pour avoir escaladé une pyramide maya

La touriste espagnole au sommet de la pyramide de Kukulcán sur le site de Chichén Itzá, au Mexique. - Enrique Arriagam
La touriste espagnole au sommet de la pyramide de Kukulcán sur le site de Chichén Itzá, au Mexique. - Enrique Arriagam

La pyramide maya de Kukulcán, située au Mexique, fait partie du site de Chichén Itzá, l'une des sept merveilles du monde moderne. Cela n'a pas empêché une touriste espagnole de la gravir, contre l'interdiction pourtant clairement exprimée sur le site. Le tout en se faisant huer et chahuter par les touristes massés au pied de l'édifice et avant d'être finalement arrêtée par la police locale.

Sur plusieurs vidéos postées sur TikTok et Twitter à partir du 21 novembre, on voit la touriste commencer l'ascension de l'un des quatre escaliers de la pyramide. Les premières interpellations venues des personnes restées en bas se font entendre.

"Descendez!", crie une spectatrice de la scène, alors que de nombreux autres la sifflent.

En réponse, la touriste nargue ses détracteurs en prenant la pose tout sourire en dansant au gré des pauses qu'elle effectue au cours de l'ascension des quelque 90 marches escarpées, posant son sac à main sur une des marches avant de reprendre sa progression vers le sommet. Une fois arrivée en haut, elle pénètre dans la partie couverte qui s'y trouve.

La femme en ressort peu après alors qu'un homme a entre temps entrepris de monter, a priori pour la faire descendre, ce qu'elle commence à faire. Le temps qu'il arrive à sa hauteur, la touriste se permet des dernières poses.

Huée, chahutée et arrêtée par la police

Alors qu'il l'accompagne jusqu'au pied de la pyramide, la foule présente en bas l'accueille aux cris répétés de "Prison! Prison!" et certaines personnes lui lancent des projectiles.

Malgré la présence de personnes qui semblent être des employés du site et qui tentent de la protéger, elle est alpaguée par d'autres personnes qui lui tirent le bras, son chapeau, avant de lui jeter de l'eau et des bouteilles dessus alors qu'elle tente de s'extirper du groupe.

La touriste espagnole a finalement été arrêtée, selon plusieurs médias locaux. L'accès à la pyramide est strictement réglementé depuis 2008, pour des raisons de conservation. Il est depuis soumis à des autorisations spéciales comme pour la chanteuse Jennifer Lopez qui avait par exemple pu y tourner une partie d'un clip en 2011.

Article original publié sur BFMTV.com