Mexique: huit ans après la disparition des 43 étudiants, les familles ne veulent rien lâcher

Lundi 26 septembre, le Mexique marche pour les 43 étudiants de l'école d'Ayotzinapa, disparus il y a huit ans à Iguala. Alors qu'un récent rapport a démenti la version des événements et qualifié cette affaire de « crime d’État », la commémoration de ce triste anniversaire va se tenir dans un contexte intense.

Avec notre correspondante à Mexico, Gwendolina Duval

C'était il y a huit ans, au Mexique. Dans la nuit du 26 au 27 septembre 2014, 43 étudiants normaliens disparaissaient à Iguala, dans l’État de Guerrero. Le mystère sur ce qu’il s’est passé demeure. La version des événements, donnée par les autorités à l’époque et appelée « la vérité historique », était pleine d’incohérences. Elle a été tout à fait démentie par le rapport d’une commission spéciale du gouvernement actuel, chargée de reprendre à nouveau l’affaire.

Ce rapport qualifie l’affaire de « crime d’État » et pointe la responsabilité directe de la police et de l’armée. Plusieurs dizaines de mandats d’arrêts à l’encontre de policiers et de militaires ont été délivrés. L’ex-procureur général de la République, ainsi qu’un haut responsable militaire, colonel dans l’armée, ont été arrêtés.

Ces rebondissements bouleversent l’opinion publique et surtout les familles, qui disent désormais avoir énormément de mal à faire confiance à n’importe quel discours officiel.


Lire la suite sur RFI