Mexique: fort séisme le jour anniversaire de ceux de 1985 et 2017

Un séisme de magnitude 7,7 a frappé l'Ouest du Mexique et la capitale Mexico. L'épicentre est situé à proximité de la côte Pacifique. - BFMTV
Un séisme de magnitude 7,7 a frappé l'Ouest du Mexique et la capitale Mexico. L'épicentre est situé à proximité de la côte Pacifique. - BFMTV

Au Mexique, le 19 septembre est décidément maudit. Un fort séisme d'une magnitude de 7,7 a secoué l'ouest du pays et la capitale Mexico lundi, jour-anniversaire des tremblements de terre meurtriers de 1985 et 2017. Une personne est morte dans l'ouest du pays, a indiqué le président Andres Manuel Lopez Obrador.

Un blessé a été rapporté dans l'État du Michoacan, où l'épicentre a été localisé près du Pacifique. Aucun dégât majeur n'a été enregistré à Mexico (neuf millions d'habitants intra-muros, 25 millions avec sa métropole).

Un vrai séisme juste après un exercice

Dans la capitale, la secousse a été fortement ressentie pendant plusieurs secondes, moins d'une heure après un exercice anti-sismique annuel.

A 13h05, heure locale (19h05 heure française), les habitants de Mexico sont redescendus paniqués dans les rues quand l'alerte sismique a sonné, pour de bon cette fois-ci, après la simulation de séisme organisé chaque 19 septembre par les autorités.

"J'ai cru que j'allais avoir un infarctus! Je suis déjà toujours nerveuse quand arrive le mois de septembre", a déclaré Gabriela Ramirez, une femme au foyer de 58 ans.

"Encore une fois le 19, ce n'est pas possible"

"C'est que cette zone est très vulnérable parce que beaucoup d'immeubles ont été abîmés par le tremblement de terre de 2017. Ils n'ont pas été réparés", ajoute Gabriela Ramirez, rencontrée dans les quartiers centraux de Roma-Condesa, construit sur un sol très instable.

"Quelle peur. J'ai pensé: encore une fois le 19, ce n'est pas possible", a témoigné Laura Plaza, une enseignante à la retraite.

"Il n'y a pas de conséquences à Mexico jusqu'à maintenant" mais "nous continuons à récolter des informations", a déclaré la maire de la capitale Claudia Sheinbaum. Une ligne de métro a dû être évacuée en raison de coupures de courant, a-t-elle ajouté.

Au moment du séisme, Claudia Sheinbaum se trouvait encore au centre des opérations de la police d'où elle avait supervisé l'exercice annuel, 46 minutes auparavant.

"Il n'y a rien qui nous dise scientifiquement que le 19 septembre soit un jour spécial pour que se produise un séisme", a cru nécessaire de préciser la maire de Mexico, physicienne de formation.

L'épicentre a été localisé vers le Pacifique, dans l'Etat du Michoacan, à plusieurs centaines de kilomètres à l'ouest de la capitale, à une profondeur de 15 km sous terre. Le service sismologique national a d'abord parlé d'un séisme d'une magnitude de 6,8, puis de 7,4. Seuls des dégâts mineurs ont été enregistrés au Michoacan.

"Nous procédons à une évaluation", a indiqué la protection civile locale

Un mort dans l'ouest du pays

Le président Andres Manuel Lopez Obrador a annoncé qu'il y avait un mort dans l'État voisin du Colima à la suite de la chute d'une clôture dans un centre commercial, citant un responsable de la Marine.

Chaque 19 septembre, lors de l'exercice anti-sismique annuel, les habitants doivent évacuer leur domicile ou leur lieu de travail dès la première alarme, pour rejoindre des "points de rencontre" signalés dans chaque quartier.

En septembre 2021, un séisme de 7,1 au sud-est d'Acapulco, dans l'Etat de Guerrero, a fait un mort et endommagé des entreprises et habitations.

Le 19 septembre 2017, une secousse de magnitude 7,1 a provoqué la mort de 369 personnes. La terre avait aussi tremblé à la mi-journée, après le simulacre annuel. Des immeubles entiers s'étaient effondrés dans le centre de la capitale.

Le 19 septembre 1985, un séisme de magnitude 8,1 a ravagé le centre de Mexico entraînant la mort de plus de 10.000 personnes, la plupart dans la capitale.

Situé sur la ceinture de feu du Pacifique zone où la rencontre des plaques tectoniques provoque une activité sismique élevée, le Mexique vit sous la menace de tremblements de terre de grande ampleur. La capitale Mexico est particulièrement vulnérable dans sa partie construite sur l'ancien lac pré-hispanique, recouvert au fil des siècles.

Des conséquences attendues en Nouvelle-Calédonie

Des vagues anormales de 20 à 30 centimètres "correspondant à un tsunami de faible intensité" étaient attendues en Nouvelle-Calédonie vers 18 heures (9h, heure de Paris) à la suite de ce puissant séisme.

Mais "il n'y a pas de risque de tsunami destructeur avéré", a indiqué le gouvernement local calédonien dans un communiqué, invitant toutefois la population à s'éloigner du littoral à partir de 18 heures.

Compte-tenu de l'intensité, de la localisation et de la profondeur du tremblement de terre, les vagues attendues sont de "l'ordre de 20 à 30 cm, correspondant à un tsunami de faible intensité", selon la Sécurité civile, qui n'a pas déclenché l'alerte tsunami. "Dans la mesure où il n'existe pas de risque de submersion importante du littoral, la population n'a pas à se rendre sur les points hauts ou dans les zones refuge", a précisé le gouvernement.

Article original publié sur BFMTV.com