Mexique : dix mineurs pris au piège dans une mine de charbon inondée

Au Mexique, les sauveteurs travaillent sans relâche pour tenter de sauver les dix personnes piégées dans une mine de charbon inondée.

Si cinq mineurs ont réussi à s'échapper juste après l'effondrement survenu mercredi, à Agujita, dans le nord du pays, aucun survivant n'a été retrouvé depuis.

Soldats et secouristes tentent de pomper l'eau de la mine afin de la rendre suffisamment sûre pour y pénétrer.

Il s'agit d'une mine artisanale très dangereuse pour les mineurs, d'après les experts. Ce type d'infrastructure ne protège pas les ouvriers des effondrements, à la différence des protections qui existent dans les mines industrielles.

Tragédies minières

L'Etat du Coahuila, qui produit 99% du charbon mexicain, a l'habitude des tragédies minières. En juin 2021, sept ouvriers sont morts après un effondrement souterrain dans la région de Múzquiz.

Un accident est resté gravé dans les mémoires : 65 mineurs sont morts le 19 février 2006 lors de l'explosion d'une poche de gaz dans la mine Pasta de Conchos, contrôlée par le conglomérat Grupo México.

Seize ans plus tard, 63 des 65 corps gisent toujours au fond de la mine.

Cela fait seize ans que les familles "exigent des mesures" contre les accidents "et leurs appels n'ont pas été entendus", a déploré la Compagnie de Jesus, qui affirme que les Jésuites accompagnent les proches dans leur demande de justice devant les instances internationales.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles