Mexique : La coalition gouvernementale du président perd du terrain au Parlement

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
MEXIQUE : LA COALITION GOUVERNEMENTALE DU PRÉSIDENT PERD DU TERRAIN AU PARLEMENT
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

par Lizbeth Diaz et Dave Graham

MEXICO (Reuters) - La coalition gouvernementale du président mexicain Andres Manuel Lopez Obrador a perdu du terrain au Parlement à l'issue des élections législatives organisées dimanche, montre une estimation officielle basée sur des résultats préliminaires, ce qui pourrait rendre plus difficile des réformes en profondeur dans le pays.

Selon l'Institut national électoral (INE), la coalition au pouvoir formée par le parti présidentiel MORENA et ses alliés a remporté entre 265 et 292 sièges au Parlement sur un total de 500 sièges, ce qui ne lui permet pas d'obtenir la majorité qualifiée des deux tiers nécessaire pour faire approuver des changements dans la Constitution.

Ce scrutin de mi-mandat était considéré comme un référendum sur les politiques engagées par le président et sur son programme réformateur des institutions mexicaines.

Depuis son arrivée au pouvoir en 2018 après une victoire écrasante, Lopez Obrador a renforcé le rôle de l'État dans le secteur de l'énergie et réduit radicalement les dépenses du gouvernement pour acheminer les ressources vers les plus démunis et les projets d'infrastructures considérés prioritaires.

L'élection a eu lieu sur fond de crise sanitaire due au COVID-19 et de criminalité élevée. Selon les chiffres de la société de conseil en sécurité Etellekt, 91 responsables politiques ont éte tués au cours de ce dernier cycle électoral.

(Version française Diana Mandiá, édité par Blandine Hénault)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles