Une meute de chèvres sauvages sème le trouble en Normandie

Par LePoint.fr
·1 min de lecture
D’après le maire de Domfront-en-Poiraie, les chèvres représentent « un risque financier ». (Illustration)

La propriétaire des animaux « s'est laissée déborder » par le troupeau. Un problème dont se sont saisies les autorités, explique « Ouest-France ».

Le loup a beau inquiéter une partie du monde rural de l'Hexagone, les habitants de Domfront-en-Poiraie, dans l'Orne, ont un tout autre problème : un inquiétant troupeau de chèvres ensauvagées qui a nécessité l'intervention des forces de l'ordre, raconte Ouest-France.

Depuis au moins deux ans, les 23 bêtes prolifèrent hors de tout contrôle sanitaire, écrit le journal, précisant qu'elles retournent de temps à autre où tout a commencé, sur le terrain de leur propriétaire originelle, qui tente de les réapprivoiser par la nourriture. « C'est une vieille dame qui a baissé les bras et s'est laissée déborder », raconte le maire de la commune normande, Bernard Soul.

Déjà des demandes d'adoption

Désormais, les autorités de Domfront-en-Poiraie, en accord avec cette femme, vont faire intervenir un professionnel. Celui-ci, assisté par son chien, sera chargé de regrouper, puis de parquer le troupeau. Montant estimé de l'opération : 250 euros. Mais « ce n'est rien à côté du risque financier », explique l'édile. L'adjudant de gendarmerie David Deleuze se satisfait, de son côté, que les ovins n'aient jamais provoqué d'accident de la route.

Lire aussi Vermont : une chèvre devient le maire d'une ville

C'est d'ailleurs lui qui sera en charge de faire adopter les chèvres. Cela tombe bien, il croule déjà sous les demandes, venues de toute la région. Les nouveaux propriétaires devront toutefois disposer d'au moins 400 mètres carrés de terrain. « Ce sont des chèvres naines. Elles n'on [...]

Lire la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :