Meurtres dans les Trois-Vallées (France 3) Line Renaud : "J’ai accompagné trois générations de Français"

·1 min de lecture

Qui est Gabrielle Sandraz, votre personnage ?

Line Renaud : Une ancienne reporter de guerre. Cette baroudeuse a plusieurs fois frôlé la mort. C’est un rôle qui me parle : sous l’Occupation, ma famille a vécu dangereusement, à cause des activités de résistance de ma mère. La situation était d’autant plus périlleuse que nous habitions en face de la kommandantur.

En quoi a-t-elle un rôle central dans cette intrigue policière ?

Gabrielle a toujours vécu dans ce coin de Savoie. Elle est dépositaire de la mémoire des lieux. Quand survient une série de crimes, cette femme va, au fur et à mesure, délivrer ses secrets, comme autant d’indices pour les enquêteurs. C’est elle qui distribue les cartes.

Comment s’est passée votre collaboration avec Samuel Labarthe, qui interprète le commissaire Godard ?

Excellente ! Samuel est un immense acteur, de grande classe, et d’une humilité confondante. J’avais déjà joué avec lui, au théâtre Marigny, dans une pièce d’Israel Horovitz, Très chère Mathilde. Sur ce tournage, il s’est montré intrépide, tenant à exécuter une cascade, qu’il a parfaitement réussie. J’ai dit : « On a trouvé le nouveau Belmondo ! » (Rires)

Le tournage en Savoie n’a-t-il pas été trop éprouvant ?

Pas du tout. J’ai découvert la région, au printemps, pour Meurtres à Brides-les-Bains (diffusé sur France 3 le 29 décembre 2018, ndlr), puis en automne, pour ce téléfilm. À chaque fois,... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles