Meurtres dans la Drôme et en Ardèche : un homme armé a abattu une conseillère Pôle emploi et la DRH d'une entreprise

Sur le pont Mistral, en plein cœur de Valence (Drôme), jeudi 28 janvier, un homme suspecté d'avoir commis un double meurtre 45 minutes plus tôt a été interpellé par la police et placé en garde à vue. La première victime est une salariée de Pôle emploi. Peu après l'ouverture des bureaux, à 8h30, un quadragénaire est entré dans l'agence, a discuté avec des employés avant d'abattre une conseillère de 53 ans avec un pistolet automatique. Selon Alex Perrin, procureur de la République de Valence, le suspect n'était pas inscrit dans cette agence. Un lien avec une autre affaire ? Le meurtrier présumé a ensuite pris la fuite et s'est rendu dans une entreprise où il a travaillé comme ingénieur de 2008 à 2010. Il a alors abattu la directrice des ressources humaines. Vendredi, les 900 agences de Pôle emploi resteront fermées. Lors de son point sur l'enquête, le procureur de Valence a évoqué un lien possible entre ces meurtres et la mort d'une autre femme DRH mardi 26 janvier dans le Haut-Rhin, où vit le suspect. Elle a été tuée par balles dans sa voiture sur le parking de son entreprise. Un autre DRH avait été lui aussi agressé, mais a réussi à faire fuir son agresseur. "Pour l'heure, aucun lien certain n'a été établi entre les deux affaires alsaciennes, ou avec les meurtres de Valence, mais forcément, les enquêteurs s'interrogent, des armes à feu identiques ont été utilisées, avec des profils de victimes similaires, et avec une voiture qui a été aperçue en Alsace et à Valence", rapporte la journaliste Caroline Arnold en direct de Wattwiller (Haut-Rhin).