Meurtres dans la Drôme et en Ardèche : "Cela fait déjà un certain temps que nous tirons la sonnette d'alarme" sur les conditions de travail, affirme un syndicat

franceinfo
·1 min de lecture

Toutes les agences Pôle emploi du pays seront fermées au public vendredi 29 janvier après le meurtre d'une conseillère tuée par balle ce jeudi matin dans son agence de Valence (Drôme) par un homme de 45 ans qui a également tué une DRH d'une entreprise qui se situait à proximité. "C'est un moment dramatique, un moment de grande émotion, d'incrédulité, mais aussi de crainte", a réagi sur franceinfo Vincent Kerlouegan, délégué syndical du SNU-Pôle Emploi-FSU. Une minute de silence sera également observée vendredi.

>> DIRECT. Meurtres dans la Drôme et en Ardèche : "Le suspect n'était pas inscrit dans l'agence et on pense qu'il ne connaissait pas cette agent", affirme le procureur de Valence

Le métier de conseiller Pôle emploi est devenu au fil du temps de plus en plus difficile d'après le délégué syndical. "La pandémie, les confinements et la crise sociale qui suit cette crise sanitaire n'arrange pas les choses, mais cela fait déjà un certain temps que nous tirons la sonnette d'alarme", a-t-il affirmé. Avant de préciser : "Depuis 2013, quand un demandeur d'emploi s'était immolé à Sainte-Luce-sur-Loire."

"Nous alertons sur les manques de moyens criants accordés au service public de l'emploi à (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi