Meurtres à la pointe du Raz (France 3) Évelyne Bouix : "Je rêvais d’incarner une femme flic"

·1 min de lecture

Qui est Marie Leroy, votre personnage ?

Évelyne Bouix : C’est une commandante de gendarmerie, native de la région. Elle a été détachée de Bordeaux pour suppléer son collègue Jérémy Meyer (David Kammenos, ndlr), le temps que celui-ci se marie. Ils vont être amenés à travailler ensemble sur le meurtre d’une vieille dame, maquillé en noyade.

Elle est assez atypique, pour un officier de gendarmerie…

Marie Leroy porte un lourd secret, une grave fêlure, ce qui explique son côté réservé, timoré et solitaire. Mais elle est une enquêtrice expérimentée, d’une finesse, d’une intelligence et d’une perspicacité redoutables, qui ne néglige aucune piste.

Qu’est-ce qui vous a séduite dans ce projet ?

J’ai aimé le scénario, qui est très bien écrit, et j’adore découvrir des lieux, des paysages nouveaux… et j’avoue que je n’ai pas été déçue ! Je ne connaissais pas la Bretagne, et je l’ai prise de plein fouet. La région est d’une beauté à couper le souffle, d’autant que nous avons eu droit au déchaînement des éléments : orages violents, pluies de grêle, mer démontée… Tout cela accentuait l’intensité dramatique. Sans compter cette plongée dans les mythes et croyances celtiques, comme cette légende sinistre et envoûtante de l’Ankou, le personnage de la mort, qui se déplace dans sa charrette aux roues grinçantes et dont le son fait trépasser ceux qui l’entendent ou l’un de leurs proches. J’ai aussi été fascinée par la beauté d... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi