Meurtres à Lille (France 3) Annelise Hesme : "Loup-Denis Elion m’avait prise pour une fille prétentieuse"

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Comment décririez-vous le personnage de Caroline ?

Annelise Hesme : C’est une femme qui a dû, très jeune, se confronter à son père et qui rejette la masculinité triomphante. C’est sans doute pour cela qu’elle va tomber amoureuse d’un homme dont la sensibilité est autre. Elle a aussi entretenu pendant sa jeunesse une relation amicale très forte avec Astrid, jouée par Elsa Lunghini.

Et quelle relation a-t-elle avec William Henry, avec qui elle fait équipe pour cette enquête ?

Au début, c’est un peu froid. Caroline est une femme blessée, qui veut combler une faille en se montrant un peu plus dure que ce qu’elle est vraiment. Elle veut se faire respecter. Ces revendications résonnent encore plus fort aujourd’hui.

Qu’est-ce qui vous a plu dans ce scénario ?

Le fait que le cœur de l’intrigue tourne autour d’un pervers sexuel. Moi qui suis féministe et qui me bats aux côtés d’associations, cela me permet d’en remettre une couche. Et puis, quand Laurence Katrian, la réalisatrice, m’a dit que j’allais tourner avec Elsa, j’ai fondu en larmes : tous mes souvenirs sont remontés ! J’étais en admiration quand je l’ai rencontrée.

À lire également

VIDEO - Vivement dimanche (France 2) : Annelise... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles