Meurtres à Aix-en-Provence (France 3) Isabelle Vitari : “Quelle belle rencontre avec Astrid Veillon”

Après Le Sang des îles d’or, diffusé déjà sur France 3 le 4 mars, vous voici à nouveau dans un registre dramatique. Avez-vous l’intention de tourner le dos à la comédie ?
Isabelle Vitari : Surtout pas ! Le comique, chez moi, c’est génétique. Toute petite, déjà, je faisais rire toute la famille. Et même plus tard, en école de théâtre, j’en avais fait ma spécialité.

Que pouvez-vous nous dire de Pauline, votre personnage ?
C’est une spécialiste en histoire médiévale, qui fait carrière à Paris. Une grande séductrice aussi. Un jour, sa mère (interprétée par Andréa Ferréol) lui demande de la rejoindre dans la maison familiale d’Aix-en-Provence afin d’authentifier un probable manuscrit de Nostradamus. Mais son travail est entravé par la découverte d’un cadavre, là même où a été trouvé le livre.

On assiste aussi à un vrai face-à-face entre deux tigresses : Pauline et sa demi-sœur, Anne (Astrid Veillon), le commandant de police chargée de l’enquête. Ces deux femmes ne se parlaient plus depuis dix ans…
Il y a tellement de passif et de non-dits entre elles… Mais la dureté de leurs rapports est inversement proportionnelle à l’amour qui les lie. En tout cas, quelle belle rencontre avec Astrid, une excellente camarade de jeu, se donnant toujours à fond, y compris lorsqu’elle n’était pas dans le champ de la caméra. Peu d’acteurs font preuve d’autant de générosité.

À lire égalem... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi