Meurtre de Vanille : un "échec" pour le procureur de la République d'Angers

Le procureur de la République d'Angers (Maine-et-Loire) évoque un échec. Dimanche 9 février, la petite Vanille, enlevée par sa mère deux jours plus tôt, a été retrouvée morte. Depuis la création du dispositif alerte enlèvement en 2006, c'est la première fois qu'un enfant est retrouvé mort. "Mais les magistrats se sont défendus de tout retard de l'alerte. Pour lancer une telle procédure, il faut être certain que l'enfant a bien été enlevé, qu'il est en danger. Tout cela requiert donc un travail d'enquête, de vérification des premiers témoignages qui prend du temps", rapporte le journaliste Thomas Paga depuis Angers. La mère retrouvée grâce à l'alerte Les autorités précisent que la multiplication de ces alertes finirait par ruiner leur efficacité. Dans la soirée, le procureur a précisé que la mère de l'enfant avait pu être retrouvée grâce à l'alerte enlèvement.