Meurtre de Sharon Tate : comment la mort brutale de la femme de Roman Polanski a traumatisé Hollywood

Nous sommes le samedi 9 août 1969. Sharon Tate, jeune actrice américaine, est enceinte de huit mois, du réalisateur Roman Polanski. La jeune femme reçoit, chez elle, à Los Angeles (Californie), des amis pour dîner : Jay Sebring, coiffeur de stars, Wojciech Frykowski, producteur et son épouse, Abigail Folger, héritière d'une grande compagnie de café. Pendant ce temps, le gardien de la villa, William Garretson est avec un ami, Steve Parent.

C'est cette date que choisissent Charles Tex Watson, Patricia Krenwinkel et Susan Atkins, trois membres de la secte dirigée par Charles Manson, pour s'introduire dans cette résidence, pensant qu'il s'agit de celle appartenant au producteur de musique Terry Melcher, au cœur d'un contentieux avec leur chef spirituel. Problème : Terry Melcher a récemment vendu sa maison à Roman Polanski et son épouse.

Alors que Steve Parent quitte la propriété, il est abattu de quatre balles de revolver par Charles Tex Watson. À l'exception du gardien de la villa, tous les autres occupants de la maison tués et poignardés par les membres de la famille Manson. Sharon Tate, elle, est poignardée à seize reprises par Susan Atkins qui racontera, lors de son procès, que la jeune femme lui a imploré de la laisser en vie, elle et son enfant. Le mot "pig", cochon, est inscrit sur la porte d'entrée avec du sang de Sharon, qu'on retrouve reliée au coiffeur par une corde autour de leur cou et le visage recouvert d'un masque blanc.

Le fait divers terrorise (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

TÉMOIGNAGE J'ai arrêté de fumer du jour au lendemain
A 26 ans et en bonne santé, un père de famille doit se battre pour sa vie du jour au lendemain
Ils sont tranquillement chez eux lorsqu'un intrus répugnant et dangereux fait son apparition
Réveillé au petit matin en sursaut, il trouve Boris Johnson dans son salon !
Massacre de Sharon Tate : ce détail abject sur le meurtre de l'ex-femme enceinte de Roman Polanski