Meurtre sauvage de Lola : ces comportements anormaux que la soeur de la suspecte avait repérés

C'était il y a un mois. Le 14 octobre 2022, la France apprenait avec horreur le meurtre de la petite Lola, 12 ans, prise pour cible alors qu'elle passait la porte de sa résidence du XIXe arrondissement de Paris. Peu après la découverte de son corps, abandonné dans une valise dans la cour de l'immeuble, les images de vidéosurveillance ont permis aux policiers d'identifier une suspecte : Dahbia B., 24 ans, a été aperçue en compagnie de Lola vers 15h15, dans le hall du 119, rue Manin. Elle en est ressortie seule une heure plus tard, portant la valise dans laquelle le corps de la fillette a été retrouvé.

Un mois après le drame, la culpabilité de Dahbia B. laisse peu de place au doute, y compris pour ses proches. Interpellée le soir du drame mais mise hors de cause depuis, la sœur aînée de la suspecte a expliqué aux enquêteurs avoir décelé des comportements anormaux chez sa cadette dès le mois de juillet 2022. "Elle me disait des choses bizarres comme j'ai vendu mon âme et qu'elle avait été envoûtée, s'est souvenue Friha, 26 ans, qui hébergeait régulièrement sa sœur. Une nuit, elle m'a réveillé en disant : J'ai reçu un message. Ils vont me tuer le 16... J'ai pensé que c'était à cause du shit."

"Elle m'a dit 'c'est toi la folle'"

Inquiète pour Dahbia, qui vivait sans papier, sans domicile fixe et sous le coup d'une OQTF (obligation de quitter le territoire français), Friha raconte l'avoir encouragée à consulter. "Quand je lui ai conseillé d'aller (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Elle échappe par miracle à son frère qui veut l'assassiner pour une raison abjecte
TÉMOIGNAGE J'ai réalisé que j'avais un cancer grâce à une photo publiée sur Facebook
Un bébé de 3 semaines au cœur d'une rivalité entre sœurs qui tourne au tragique règlement de comptes
Un cauchemar éveillé ! Elle rentre chez elle et découvre que du sang coule sur ses murs
Mort brutale à 42 ans d'une figure du foot français en plein entraînement