Meurtre de Sarah Halimi : Arthur pousse un gros coup de gueule

·1 min de lecture

Arthur en a gros sur le coeur. Le 14 avril, la Cour de cassation confirmait l'irresponsabilité pénale du meurtrier de la mère de famille juive Sarah Halimi, défenestrée à son domicile en 2017 à Paris, par un certain Kobili Traoré. En décembre 2019, la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Paris, s'appuyant sur les expertises de plusieurs psychiatres, avait conclu qu'au moment du crime, l'individu alors âgé de 27 ans, était sous l’emprise d’une "bouffée délirante aiguë" à cause de sa forte consommation de cannabis. La famille de Sarah Halimi s'était alors pourvu en cassation pour faire reconnaitre la culpabilité du jeune homme.

Face à la décision de la Cour de cassation qui rend désormais impossible tout procès, les avocats de la famille de la sexagénaire n'ont pas caché leur colère. Sur sa page Instagram, Arthur a également souhaité s'exprimer sur cette affaire qui l'a beaucoup choqué. "Mon compte insta en général c'est que pour des vidéos rigolotes ou des vidéos inspirantes mais là j'ai envie de vous parler d'un truc perso, c'est que j'ai décidé de me mettre à la drogue. Je vais donc fumer des pétards parce qu'il semblerait qu'en France quand tu es sous l'effet de la drogue tu ne vas pas en prison, on ne te juge même pas. Tu peux voler, tu peux braquer une banque, tu peux rouer de coups une vieille dame, tu peux lui casser le visage en mille morceaux et la jeter par-dessus la fenêtre en la traitant de 'sale juive' et tu ne vas pas être jugé", a déploré le père de famille. (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Darius Rochebin blanchi : LCI dévoile la date de son retour
"Un coup de pub très gênant" : Meghan Markle n'en finit par d'indigner
Le prince Andrew ne se refuse rien... il dévoile sa dernière folie aux obsèques de son père
Kate Middleton un "roc" pour la famille royale : sa grande victoire sur Meghan 10 ans après son mariage
Kamala Harris a reçu des menaces de mort effrayantes