Meurtre de Sarah Everard : Johnson appelle à un "changement culturel" pour protéger les femmes

·2 min de lecture

Boris Johnson a appelé mercredi à un "changement culturel" après la mort de Sarah Everard, enlevée en pleine rue alors qu'elle rentrait chez elle.

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a appelé mercredi à un "changement culturel" après la mort d'une Londonienne de 33 ans, Sarah Everard, qui a profondément choqué au Royaume-Uni et lancé un débat sur les violences faites aux femmes. "Tant qu'il n'y aura pas un changement dans notre culture qui reconnaisse et comprenne que les femmes ne se sentent pas entendues actuellement, nous ne réglerons pas ce problème", a déclaré le dirigeant conservateur au Parlement. Le chef de l'opposition travailliste, Keir Starmer, lui avait auparavant demandé de faire du drame un "tournant décisif" pour lutter contre la "violence épidémique contre les femmes et les filles".

A lire :Le chagrin et la colère des femmes britanniques après la mort de Sarah Everard

Sarah Everard avait disparu le 3 mars en plein Londres alors qu'elle rentrait chez elle à pied après une visite à des amis. Son corps a été retrouvé une semaine plus tard dans un bois du Kent (Sud-Est). Un policier de 48 ans a été inculpé vendredi pour enlèvement et meurtre dans cette affaire. M. Starmer a plaidé pour la création d'une nouvelle loi luttant spécifiquement contre le harcèlement de rue ainsi qu'un durcissement de la loi sur le harcèlement. Le dirigeant travailliste souhaite également allonger les peines encourues par les auteurs de viols et de violences sexuelles. "Nous faisons ce que nous pouvons pour durcir les peines infligées à ces hommes", a répondu Boris Johnson, critiquant son adversaire politique pour ne pas avoir voté mardi un projet de loi sur la criminalité.

Boris Johnson a souligné la nécessité de s'attaquer au "sexisme quotidien" et à l'"apathie". Mais M. Johnson a été critiqué dans le passé pour ses remarques misogynes. Lorsqu'il était(...)


Lire la suite sur Paris Match