Meurtre du père Hamel : le dialogue glaçant des terroristes avant l’attaque

·1 min de lecture
Le père Jacques Hamel a perdu la vie dans l'attaque de l'église de Saint-Étienne-du-Rouvray en 2016.
Le père Jacques Hamel a perdu la vie dans l'attaque de l'église de Saint-Étienne-du-Rouvray en 2016.

Il y a bientôt cinq ans, le père Jacques Hamel perdait la vie dans son église de Saint-Étienne-du-Rouvray, tué de 18 coups de couteau par deux terroristes attaquant en pleine messe du matin. Ce mercredi, l?hebdomadaire La Vie offre une nouvelle lumière, glaçante, sur l?organisation macabre des terroristes, commandités depuis la Syrie, via une série de messages dont est publiée une copie. Du choix de la cible au mode opératoire, en passant par les éléments à reprendre dans une vidéo d?allégeance, ces documents ont été « récupérés et reconstitués » par la DGSI « via l?ex­ploi­ta­tion des or­di­na­teurs et des té­lé­phones des deux dji­ha­distes exé­cu­tants, ainsi que l?in­ter­cep­tion de cer­taines com­mu­ni­ca­tions du com­man­di­taire, Ra­chid Kas­sim, de­puis la Syrie ».

Ces messages témoignent d?abord du mode de fonctionnement des terroristes au moment de choisir une cible. Abdel-Malik Petitjean, fraîchement fiché S, cherche auprès de Rachid Kassim, le commanditaire, un futur lieu à attaquer. « Une synagogue, c?est bon ? » demande-t-il. « Tout est bon », répond son interlocuteur, qui nuance. Il ne veut pas « se focaliser sur les juifs », « parce qu?ils ont tendance à se servir de ça pour faire leur petite manipulation » et que « les gens pensent tout de suite au conflit israélo-palestinien ». L?homme préfère cibler « les trucs de sheitanerie, genre boîte de nuit, des trucs comme ça », ou des « terrasses de café ». Dans ces messages, dont l?intégralité es [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles