Meurtre de Mollie Tibbetts : l’accusé dit avoir été forcé à faire des aveux

·2 min de lecture

L’homme actuellement jugé pour le meurtre de Mollie Tibbetts aux Etats-Unis affirme avoir été forcé à faire de faux aveux.

Le procès du meurtre de Mollie Tibbetts a commencé la semaine dernière aux Etats-Unis. L’accusé, Cristhian Bahena Rivera, a affirmé mardi par le biais de ses avocats que ses aveux obtenus par la police à l’époque avaient été contraints, rapporte le site Crimeonline. Il assure avoir subi un interrogatoire de plus de onze heures à la fin desquelles il a fini par reconnaitre le meurtre de la jeune femme de 20 ans. Ses avocats dénoncent le fait que les enquêteurs se soient plus penchés sur le suspect que sur les recherches pour comprendre ce qui était arrivé à la victime. Ils ajoutent que leur client a été interrogé après une journée de travail de 12 heures dans la ferme où il était employé : «Ils l’ont interrogé encore et encore. Ils lui ont montré des preuves. Des photos. Ils lui ont dit qu’ils ne le croyaient pas. La confrontation durant l’interrogatoire a fini par mettre dans la tête du mon client que peut-être, il avait fait un blackout et que dans ce cas, ils avaient déjà tout ce dont ils avaient besoin. Et ils ont fermé l’enquête». La jeune fille faisait son jogging quand elle a été tuée. L’étudiante avait disparu le 18 juillet 2018 dans l’Iowa et avait été retrouvée morte plusieurs semaines plus tard dans un champ de maïs. Cristhian Bahena Rivera, l’accusé, a prononcé des aveux partiels et la police a également découvert des preuves – notamment son ADN et une vidéo – permettant de l’incriminer.

Poignardée de sept à douze fois à la poitrine, aux côtes, au cou et au crâne

Les avocats de Cristhian Bahena Rivera estiment qu’un autre suspect n’a pas été assez pris en compte, le petit ami de la victime. Mollie Tibbetts vivait chez lui à l’époque de sa disparition. Dalton Jack avait raconté à la police à l'époque qu’il(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles