Meurtre de Magali Blandin: une confrontation ce mardi entre Jérôme Gaillard et ses parents

·3 min de lecture

Les parents de Jérôme Gaillard sont soupçonnés d'avoir été au courant du projet de leur fils de tuer Magali Blandin, mais aussi de lui être venus en aide pour y parvenir.

C'est la première fois qu'ils se revoyaient. Une confrontation entre Jérôme Gaillard, le mari de Magali Blandin, et ses parents, a eu lieu ce mardi dans le bureau du juge d'instruction, dans l'enquête sur le meurtre de Magali Blandin, a appris BFMTV de sources judiciaires. 

Ils ne s'étaient pas croisés depuis leur incarcération en mars dernier. Une confrontation qui a duré plusieurs heures en présence des avocats et qualifiée de "moment de vérité empreint d'émotions, de gravité et d'intensité".

Le père et la mère soupçonnés d'avoir donné un alibi

Les parents de Jérôme Gaillard sont soupçonnés d'avoir été au courant du projet de leur fils de tuer Magali Blandin, mais aussi de lui être venus en aide, non seulement financièrement mais également en lui permettant d'avoir un alibi le matin du crime. Me Jean Guillaume Le Mintier avait assuré en mars dernier sur notre antenne que le père et la mère n'étaient pas informés du "dessein criminel" de leur fils.

"Il affirme à cor et à cri qu'il est le seul responsable de ce crime et que seul lui doit payer", avait déclaré l'avocat pénaliste de Jérôme Gaillard sur BFMTV.

Le corps de Magali Blandin a été découvert en mars dernier en Ille-et-Vilaine, plus d'un mois après sa disparition. C'est Jérôme Gaillard qui a indiqué aux enquêteurs le lieu où il avait enterré le corps de sa femme. Il est alors mis en examen pour "meurtre par conjoint", mais aussi pour "tentative de meurtre par conjoint" pour des faits survenus fin 2020. En outre, ses parents ont également été mis en examen.

Magali Blandin avait quitté Jérôme Gaillard en septembre 2020 à la suite d'une plainte déposée contre ce dernier pour violences conjugales, bien qu'elle-même avait déclaré à cette occasion "avoir pu elle-même se montrer violente", selon le parquet, qui a classé cette plainte sans suite.

Un précédent projet de meurtre fin 2020

L'enquête a mis "en lumière un contexte de tension au sein du couple lié notamment à la gestion des ressources du ménage". Selon les premiers éléments, un "complot criminel" avait été instigué par son époux en novembre 2020 dans le but de tuer Magali Blandin. Il ne passe finalement pas à l'acte au cours de cette période et avoue en mars 2021 avoir tué sa femme le 11 février.

Quatre personnes de nationalité géorgienne ont également été mises en examen dans cette affaire, notamment pour tentative d'extorsion en bande organisée et l'une d'entre elles également pour meurtre en bande organisée.

L'un d'entre eux a été approché par Jérôme Gaillard à l'automne 2020, lorsqu'il songe pour la première fois à tuer sa femme. L'époux lui donne alors une importante somme d'argent - plusieurs dizaines de milliers d'euros - pour l'éliminer. Les quatre individus auraient alors fait chanter le mari car disposant selon le procureur de la République d'un enregistrement où celui-ci déclarait son intention de tuer sa femme. Jérôme Gaillard décide alors avec son avocat de dénoncer ces faits d'extorsion au juge d'instruction et de lui apporter des éléments l'incriminant dans la disparition de son épouse. 

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - « Cédric Jubillar ne craquera pas " : l'audition de vendredi s'annonce mal partie…

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles