Meurtre de Lola : "J'ai crié, j'ai pleuré", la soeur de la présumée coupable face au pire

L'enquête continue sur l'affaire Lola, le meurtre sauvage de cette enfant de 12 ans survenu dans le 19e arrondissement parisien le 14 octobre, qui repose désormais à Lilliers depuis le 24 octobre. Le Parisien revient sur la parole de la soeur de la présumée coupable, Dahbia B. (24 ans), surnommée "Dina" par certains de ses proches. Le constat est sans appel, la jeune femme est décrite par sa soeur aînée âgée de 26 ans comme une personne instable, bien qu'elle n'ait pas pu imaginer que les choses puissent être aussi terribles.

Mise hors de cause après avoir été arrêtée le soir du drame, Friha s'est exprimée auprès des enquêteurs. Un témoignage que Le Parisien met en lumière. Alors que des expertises psychiatriques cruciales sont en cours notamment pour déterminer la responsabilité pénale de Dahbia B., son aînée fait le portrait d'une femme fragile et un poids pour son entourage : "Dahbia, c'est la mauvaise graine de la famille parce qu'elle fait toujours des problèmes même quand mes parents étaient malades elle a causé beaucoup de souci." Si Friha veut aider ses soeurs, puisque leur mère est morte d'un cancer, elles ne semblent pas lui rendre la pareille : "Elles viennent chez moi lorsqu'elles ne savent plus où aller. Elles fument du shit. On dirait qu'elles n'ont pas de cerveau."

Nuit d'horreur

Le déroulé de la nuit tragique par Friha glace le sang. Logeant souvent sa soeur, elle la retrouve en bas de...

Lire la suite


À lire aussi

Amir papa : son étonnante réaction face aux "pleurs d'un bébé"
Disparition de Delphine Jubillar : le mobile du meurtre présumé avancé
Lucie Bernardoni (Star Academy) menacée de mort : cri d'alarme face à une "haine gratuite"