Meurtre de Libby et Abby : l'accusé pourrait ne pas avoir agi seul

© Michael Conroy/AP/SIPA

L’enquête sur les meurtres des jeunes Libby et Abby se poursuit malgré l’arrestation d’un premier suspect début novembre. Mardi, les procureurs ont expliqué lors d’une audience préliminaire devant la justice que Richard Allen, officiellement accusé des deux crimes, pourrait ne pas avoir agi seul. Sans donner de détails ni de potentiel nom, ils ont expliqué : «Nous pensons que Richard Allen n’est pas le seul impliqué dans tout ça». NBC 13 rapporte que cette première audience officielle visait à déterminer si l’homme de 50 ans doit être libéré sous caution ou non et si les documents scellés dans ce dossier pouvaient être descellés. Aucune décision n’a été prise à l’issue de l’audience.

Les avocats de Richard Allen ont demandé sa libération et appelé à fixer une caution «raisonnable», affirmant qu’il n’y a «aucune preuve de culpabilité évidente, ni de présomption de culpabilité forte». «Notre client n'est pas la bonne personne», a déclaré Andrew Baldwin, ajoutant que le rapport d’enquête «est fragile» et que l’homme maintient son innocence. Richard M. Allen, originaire de la ville de Delphi, où les cadavres ont été découverts, a plaidé non coupable début novembre.

"Cette enquête est loin d'être terminée"

Les deux adolescentes de 13 et 14 ans avait été trouvées mortes en 2017 sous un pont abandonné gisant dans leur sang. La façon dont les adolescentes ont été tuées n’a jamais été révélée par la police, qui depuis le début de l’affaire, communique peu sur les détails de l’en...


Lire la suite sur ParisMatch