Meurtre de Justine Vayrac : le suspect face à ses incohérences, son profil complexe se dessine

© DIARMID COURREGES

Comment ce jeune homme de 21 ans, décrit comme un garçon «jovial», toujours prêt à s’amuser, a-t-il pu commettre l’irréparable ? C’est ce que ses proches tentent aujourd’hui de comprendre, alors qu’il a avoué la semaine dernière avoir tué Justine Vayrac dans la nuit du 22 au 23 octobre à Brive-la-Gaillarde. Face aux enquêteurs, au cours de sa garde à vue, Lucas L. a reconnu avoir donné un coup mortel à sa victime de 20 ans, après l’avoir enlevée et ramenée chez lui. Un seul coup fatal selon sa version, bien plus d’après les résultats de l’autopsie.

Lundi, les autorités ont révélé que Justine, mère d’un enfant de deux ans, avait été étranglée à mort, en plus d’avoir été violée et d’avoir subi de nombreux coups. S’il affirme avoir eu avec elle un rapport sexuel consenti, il a été mis en examen pour viol, séquestration et meurtre.

Les messages du suspect

D’après France Info, durant ses aveux, Lucas L. aurait fait preuve d’un «sang-froid étonnant». Ce même sang-froid qu’il aurait entretenu juste après le meurtre, alors que Justine était portée disparue. Pour rappel, la jeune femme qui faisait la fête avec des amis, se serait sentie mal en boîte de nuit après avoir bu quelques verres. Elle aurait demandé à un ami de l’accompagner dans sa voiture afin de se reposer. C’est là qu’elle aurait croisé Lucas L. qu’elle connaissait et qui aurait promis à son ami de s’occuper d’elle. Interrogée par «La Dépêche du Midi», une proche s’interroge aujourd’hui sur l’état dans lequel se tro...


Lire la suite sur ParisMatch