Meurtre de Josiane Desteuque : ce détail subtil qui a coûté cher à son compagnon

C'est une affaire qui fait forcément écho à l'affaire Daval. En 2009, Luc Rabain, agent de guichet, prévient les gendarmes que son épouse, Josiane Desteuque, a disparu. L'enquête est lancée et le téléphone de la disparue est retrouvé dans un chemin proche de sa maison. Les mois passent et toujours aucune nouvelle de cette femme. Mais le 17 janvier 2017, un cycliste fait une macabre découverte : un crâne humain, caché sous un tas de feuilles. Les enquêteurs retrouvent aussi un sac de couchage, contenant un squelette démembré qui sera bel et bien identifié comme celui de Josiane Desteuque. Pour son mari, Luc Rabain, la douleur est affichée sur son visage. Pendant trois ans, il va alors mener une vie normale.

Mais c'était sans compter sur l'œil d'un gendarme de la Section de recherches de Rouen. En 2012, il reprend le dossier et il est intrigué par une photo de la maison du couple. Sur ce cliché, on peut y voir la fille de Josiane Desteuque dans un sac de couchage similaire à celui dans lequel a été retrouvé le corps de la femme. Puis le gendarme s'intéresse d'un peu plus près au passé du défunt. Le 21 novembre 2012, les gendarmes placent Luc Rabain en garde à vue. Si au début il scande être innocent, l'homme craque. Il avoue que le 16 août 2009, il a étranglé sa femme suite à une dispute et qu'il a emporté le corps dans la forêt. "Je reconnais lui avoir ôté la vie, mais je ne sais pas comment".

"Il y avait une partie de moi qui avait agi

(...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Meurtre de Sharon Tate : comment la mort brutale de la femme de Roman Polanski a traumatisé Hollywood
Massacre de Sharon Tate : ce détail abject sur le meurtre de l'ex-femme enceinte de Roman Polanski
Il se fait opérer pour une maladie chronique courante et finit défiguré à cause d'un effet secondaire terrifiant
AFFAIRES OUBLIÉES. L'enlèvement des enfants de Chowchilla, le jour où tout un bus scolaire s'est envolé
Disparition d'Estelle Mouzin : une nouvelle piste pourrait enfin apporter des réponses