Meurtre d'Angélique: la réclusion criminelle à perpétuité requise contre David Ramault

·1 min de lecture
La balance de la justice, au tribunal de Douai - Philippe HUGUEN © 2019 AFP
La balance de la justice, au tribunal de Douai - Philippe HUGUEN © 2019 AFP

L'avocate générale a requis la réclusion criminelle à perpétuité à l'encontre David Ramault ce vendredi. "Vous devez aujourd'hui juger un crime sexuel, un crime sadique, qui a consisté à chercher une victime fragile et vulnérable, à la manipuler, dans le but de la réduire à un objet sexuel (...) pour atteindre la jouissance", a lancé aux jurés l'avocate générale Carole Etienne.

David Ramault, jugé depuis mardi pour enlèvement, séquestration, viol et meurtre aggravés, "avait un projet d'agression sexuelle et de viol qui a été préparé", et dont le meurtre était l'aboutissement, a-t-elle estimé.

Une période de sûreté de 30 ans requise

Compte tenu des "troubles de la personnalité graves" de l'accusé, animé selon les experts psychologue et psychiatre par une recherche "d'interdit et de jouissance" liée à "la domination et l'anéantissement de l'autre", il présente "une particulière dangerosité et un risque élevé de récidive", a-t-elle poursuivi.

"Je vous demande donc, par décision spéciale, de porter la période de sûreté à 30 ans", soit le maximum possible, a réclamé l'avocate générale, devant laquelle était posée une photographie d'Angélique, tournée vers les nombreux membres de sa famille présents.

L'ancien chauffeur de bus, 48 ans, est jugé depuis mardi à Douai, devant la cour d'assises du Nord, pour avoir violé et étranglé la petite Angélique, 12 ans, en 2018 à Wambrechies, près de Lille.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles