Meurtre d'Alexia Daval : l'accusé s'évanouit à son procès

Il est presque 20 heures, mercredi 18 novembre, lorsqu’un premier véhicule de secours arrive à la cour d’assises de Haute-Saône, à Vesoul. L’accusé, Jonathann Daval, vient de s’évanouir au cours de son interrogatoire. Quelques minutes avant, il venait de prendre la parole en commençant par présenter ses excuses. Elles passent mal pour le père d’Alexia Daval, tuée en octobre 2017 : "On ne peut pas les accepter à partir du moment où toutes ses déclarations ont été mensongères". Jonathann Daval en larmes Ce troisième jour de procès était l’un des plus attendus avec la déposition des parents de la victime. Sa mère vient à la barre pour "défendre la mémoire d’Alexia" puis elle lit une lettre écrite par sa fille à l’attention de Jonathann Daval qui le fait fondre en larmes. Pour son avocat, ses pleurs ont une signification. Evacué dans la soirée vers les urgences, Jonathann Daval sera de retour jeudi au tribunal si son état de santé le permet.