Meurtre d’une journaliste à Malte : L’un des trois accusés condamné à 15 ans de prison

Manon Aublanc
·1 min de lecture

PROCES - Les trois accusés, les frères Alfred Degiorgio et George Degiorgio, et Vincent Muscat, tous quinquagénaires, ont été arrêtés le 4 décembre 2017

Un des trois hommes accusés du meurtre de la journaliste maltaise anticorruption, Daphne Caruana Galizia, retrouvée morte en octobre 2017, a plaidé coupable et a été condamné à 15 ans de prison, ce mardi, la première condamnation dans ce sordide dossier qui avait choqué Malte et le reste du monde.

« Vincent Muscat, que plaidez-vous à l’égard des accusations ? » a demandé le greffier du tribunal de La Valette. « Coupable », a répondu l’accusé.

Retournement de situation

Le 16 octobre 2017, la journaliste blogueuse Daphne Caruana Galizia, qui enquêtait sur la corruption au plus haut niveau à Malte, est tuée par une bombe placée dans sa voiture. Trois hommes au casier judiciaire déjà chargé​ – les frères Alfred et George Degiorgio ainsi que Vincent Muscat – sont inculpés le lendemain, soupçonnés de participation à une organisation criminelle et d’avoir fabriqué la bombe. Ils plaidaient non coupables depuis lors, jusqu’au retournement de situation de mardi lor(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Malte : Saisie record de cocaïne d’une valeur de 69 millions d’euros
Coronavirus à Malte : Les autorités annoncent la fermeture des bars et boîtes de nuit à partir de mercredi
Malte, Gozo, Comino : notre itinéraire sur les traces des chevaliers de l'Ordre