Meurtre à Tonneins: comment la famille de Vanesa a été accompagnée par une association

Annie Gourgues, présidente de l'association La Mouette. - BFMTV
Annie Gourgues, présidente de l'association La Mouette. - BFMTV

La présidente de l'association "La Mouette", qui a accompagné la famille de la jeune fille tuée vendredi dans le Lot-et-Garonne, témoigne sur BFMTV du soutien dont ont eu besoin les proches de la victime lorsque son corps a été retrouvé.

"Dans ces moments-là, vous ne pouvez pas être seuls. Il y a les pleurs, les cris, la sidération", raconte Annie Gourcque à notre micro.

"On est là pour dire 'courage', 'on va vous aider'"

Une fois que les gendarmes leur ont annoncé que le corps a été retrouvé, "il n'y a plus rien (...) On est restés un long moment à discuter avec eux, mais c'est vrai qu'ils fallaient qu'ils soient pris en charge médicalement parce que la maman était très très éprouvée", poursuit cette femme, qui explique qu'"il était indispensable" que la famille a été prise en charge par une cellule psychologique.

"Nous on est là pour serrer la main, pour passer le bras autour du cou, dire 'courage', 'on est à côté de vous', 'on va vous aider'", a poursuivi la présidente de cette association de défense et de protection de l'enfant et de soutien aux familles de victimes.

Annie Gourques a ajouté que les autres enfants du couple avaient dans un premier temps été confiés à des voisins à eux, le temps de leur prise en charge psychologique. "Cette famille n'a pas d'amis, il n'y a pas longtemps qu'ils sont là et les frères et soeurs de Vanesa ont été confiés à des voisins vendredi", a-t-elle fait savoir, précisant que toute la famille avait finalement été réunie ce samedi.

"Il ne fallait pas qu'ils soient seuls le lendemain matin avec des parents hospitalisés à Marmandes. Donc nous avons créé cette chaîne de solidarité avec M. le maire de Tonneins, qui est bien évidemment effondré".

Article original publié sur BFMTV.com