Meurtre à Pau : le point sur l’enquête

A 10h30, vendredi 19 février, un homme de nationalité soudanaise et âgé de 38 ans assène 13 coups de couteau au thorax et à la gorge d’un responsable de l'accueil des demandes d’asile à Pau (Pyrénées-Atlantiques). Les salariés maîtrisent l’agresseur mais leur collègue décède quelques heures plus tard. Déjà condamné pour deux actes de violences avec arme ces deux dernières années, le migrant soudanais devait être expulsé. Il souhaitait obtenir un papier permettant son maintien sur le territoire national. “C’est triste pour la France” Tristesse et incompréhension chez Léonard Mbiya Vanga, qui connaissait très bien la victime. Le chef du service asile l’avait aidé à obtenir son titre de séjour après son arrivée en France en 2019. “C’est un grand professionnel, c’est quelqu'un qui fait tout pour que quand les gens arrivent en France, leur trouver un boulot pour travailler. Vraiment, c’est triste pour la France et c’est triste pour nous”, se désole-t-il.