Meurthe-et-Moselle : un sapeur-pompier se suicide en se jetant de la grande échelle

La victime aurait hissé la grande échelle à 30 mètres, avant de monter et de se jeter dans le vide (Photo : LUDOVIC MARIN/AFP via Getty Images) (AFP via Getty Images)

La victime était âgée de 36 ans et avait un enfant de 4 ans. Les raisons de son geste restent pour l'heure inconnues.

Un drame qui laisse toute une caserne sous le choc. Un homme âgé de 36 ans, pompier professionnel à Tomblaine (Meurthe-et-Moselle) a trouvé la mort en service, sur son lieu de travail, dans la soirée du mercredi 31 août après une chute depuis la grande échelle de l'un des camions.

À ce stade de l'enquête, selon le procureur de la République de Nancy, cité par les Dernières Nouvelles d'Alsace, "la thèse du suicide est privilégiée par rapport à la thèse de l'accident". Reprenant des informations de L'Est Républicain, le quotidien régional explique que le trentenaire aurait déployé l'échelle aérienne à 30 mètres de hauteur dans la cour de la caserne, avant de grimper au sommet et de sauter dans le vide.

La caserne de Tomblaine en deuil

"L'ensemble de ses collègues et le corps départemental est plongé (sic) dans le désarroi suite à cette disparition soudaine et douloureuse", a réagi le lieutenant-colonel Bertrand Lepoutère, officier de communication pour le SDIS 54, cité par Les Dernières Nouvelles d'Alsace. Près de 100 sapeurs-pompiers sont affectés à cette caserne lorraine, dont 55 professionnels.

Père d'un enfant de 4 ans, le défunt avait notamment été mobilisé en renfort sur les gigantesques incendies survenus en Gironde cet été. "L'homme était convoqué le jeudi 1er septembre au commissariat de Lunéville pour être entendu à la suite d'une plainte déposée pour violences conjugales", a par ailleurs précisé le procureur de la République de Nancy, tout en rappelant que les raisons de ce suicide restaient pour le moment inconnues.

VIDÉO - "C’est une des pires douleurs que l’on puisse ressentir" : les symptômes de la "maladie du suicide"