Meurthe-et-Moselle : Les salariés de l'usine Alsa de Ludres en grève par crainte d'une délocalisation

·1 min de lecture

SOCIAL - « Nous étions une usine performante, du jour au lendemain on nous fait passer pour une usine défaillante », lance un syndicaliste

Ils ont pris la poudre (d’escampette). Les salariés de l'usine Alsa de Ludres, en Meurthe-et-Moselle, qui produit notamment des sachets de levure rose pour le groupe Dr. Oetker, ont cessé le travail mercredi. Ils dénoncent une « baisse de l’activité » et craignent une prochaine « délocalisation ».

Plusieurs dizaines de salariés ont cessé le travail et se sont réunies devant l'usine avec des banderoles « Oetker = Pilleur » et « Oetker = délocalisation », annonçant leur intention de poursuivre le mouvement « jusqu’à la fin de la semaine ».

« Depuis quelques mois, nous avons des lignes de production à l’arrêt de plus en plus souvent, c’est une situation que nous n’avons jamais connue », a expliqué Joël Blumenfeld, délégué CFDT employé depuis 35 ans, s’exprimant au nom de l’intersyndicale. « Dr. Oetker a la volonté de nous retirer nos productions pour les confier à d’autres sites, en Allemagne ou ailleurs, ça a déjà commencé », a-t-il déploré. « Nous étions une usine performante, du jour au lendemain on nous fait passer pour une usine défaillante », a-t-il poursuivi.

Ce site industriel compte 106 salariés permanents, selon les syndicats, et produit des préparations en poudre pour desserts ainsi que les iconiques sachets roses de levure chimiqu(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Meurthe-et-Moselle : Une femme grièvement électrisée pour... avoir voulu récupérer son sac à main ?
Metz : Un ancien champion de boxe condamné à 17 ans de prison pour viols et agressions sexuelles
Meurthe-et-Moselle : L’ascenseur vandalisé, une personne handicapée se retrouve bloquée au 6e étage

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles