Meurthe-et-Moselle : des années après avoir tué sa femme, il tente de remettre ça

Le silence matinal de Liverdun, une petite commune de l'agglomération nancéienne, est sur le point de se briser sous le poids d'un acte terrifiant. Maxène Toussaint, un homme au passé sombre et violent, se prépare à commettre l'irréparable, comme le rapporte Le Parisien. Cet habitant de Nancy, âgé de 39 ans, se lève tôt ce matin du 2 octobre 2018, avec un sinistre dessein. Après avoir pris le bus à 06h11 place Carnot, son trajet le mène jusqu'à Liverdun, où réside Marie-Lorraine, sa compagne de 55 ans, qui ignore encore le danger qui la guette. La journée du vendredi 1o novembre s'annonçait d'une importance capitale, car elle marquait le début du procès en appel de Maxène Toussaint, prévu pour se dérouler sur quatre jours. L'homme est accusé de tentative d'assassinat, une accusation d'autant plus grave qu'il porte déjà le poids d'un crime antérieur : le meurtre de sa première femme en 2004. Ce crime, commis il y a quatorze ans, avait alors secoué la Guadeloupe. Ce récit commence sur un ton inquiétant, avec Maxène Toussaint caché dans l'obscurité, tenant à la fois une lettre d'adieu et un couteau de cuisine. Il attend sa compagne, qui revient d'avoir déposé son fils au travail. Les événements qui suivront révèlent une violence inouïe et une histoire d'amour tournée au cauchemar.

L'escalade de la violence : De l'attaque sournoise à la tentative de fuite désespérée

Ce matin d'octobre 2018, Maxène Toussaint passe à l'acte. Il attaque (...)

Lire la suite sur Closer

Meghan Markle : cette épée de Damoclès qui plane au-dessus d’elle à cause de sa demi-soeur Samantha
Un chien de 50 kilos tombe d’une fenêtre sur une femme enceinte et déclenche un scandale sans fin
Béziers : il se promène en plein centre-ville lorsqu’il fait une découverte crève-coeur
Quel est le meilleur régime pour la santé digestive ?
Elle disparaît lors d’une retraite de yoga, l’attitude des autres participants laisse les enquêteurs perplexes