De quoi meurent les Français ?

La rédaction d'Allodocteurs.fr

La mortalité due au sida, aux accidents de transport et aux maladies cardiovasculaires a "particulièrement diminué" en France métropolitaine, selon une étude des évolutions des causes de décès publiée par le dernier Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) de Santé publique France, qui porte sur les années 2000 à 2016.

Dans le même temps, la mortalité a fortement augmenté pour le cancer du poumon chez la femme, un effet du tabagisme, et de façon plus modérée pour les deux sexes pour les cancers du pancréas et du cerveau.

Diminution générale du taux de mortalité

"Ces résultats généraux mettent en évidence les réussites et les lacunes" en matière de prévention et de soins, relèvent Grégoire Rey et ses collègues du CépiDC-Inserm (qui établit les causes médicales de décès), auteurs de cette analyse.

D'une façon générale, le taux de mortalité toutes causes confondues a continué à diminuer depuis les années 2000, vraisemblablement grâce aux avancées de la médecine et de la prévention. "La grande tendance de la baisse de la mortalité est plutôt rassurante", dit à l'AFP M. Rey.

Cancer et sida

Le risque de mourir du cancer diminue, même si le nombre de personnes atteintes augmente. Le cancer est la première cause de mortalité en France pour les deux sexes, passé en 2004 devant les maladies cardiovasculaires.

En 2016, sur 579.000 décès enregistrés, les décès par tumeurs (29%) et par maladies (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi