Publicité

"Tous ceux qui mettent de l’huile sur le feu doivent être sanctionnés" : Christine Kelly se prononce sans détour sur la polémique de Guillaume Meurice

Buzz TV

La polémique continue pour Guillaume Meurice. Depuis le 29 octobre dernier, l'humoriste suscite de nombreuses réactions après avoir tenu une chronique dans Le Grand Dimanche Soir sur France Inter. En évoquant notamment le conflit israélo-palestinien, l'artiste de 42 ans a créé la controverse après avoir tenu des propos sur Benyamin Netanyahou, le Premier ministre d'Israël : "Halloween approche et tout le monde commence à chercher un déguisement pour faire peur. En ce moment, le déguisement Netanyahou marche pas mal. C’est une sorte de nazi, mais sans prépuce." Alors qu'il a reçu un avertissement de la part de son employeur, Guillaume Meurice a annoncé ce lundi 6 novembre à l'AFP qu'il allait contester cette décision devant la justice : "Je conteste cette sanction, car je n’ai pas commis de faute et je n’ai fait que mon métier. Je considère qu’il s’agit d’une injustice, je fais donc appel à la justice."

À lire également

"Je suis toujours sur la même ligne depuis des années" : L'avis tranché de Jean-Luc Lemoine sur la polémique de Guillaume Meurice

Invitée sur le plateau du Buzz TV ce lundi 6 novembre, Christine Kelly s'est prononcée sur cette affaire. La journaliste de CNews a partagé son expertise, elle qui fut membre du Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA, aujourd'hui ARCOM) entre 2009 et 2015 : "Lorsque j’étais au CSA, ça faisait longtemps que nous aurions réuni toutes les chaînes sur le sujet, très longtemps. Toutes les chaînes, pour dire : « Attention, on est dans un terrain sensible. Attention à ce que vous diffusez par rapport à ce que vous donnez comme information, il y aura des conséquences ou pas dans la rue. » Je trouve que la réaction de l’Arcom, elle existe, mais elle est tardive sur ce sujet de façon générale. Mais je la salue, parce qu’il faut abs...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi