#metoopolitique : Sandrine Rousseau attaquée en diffamation par un élu socialiste

·1 min de lecture
Sandrine Rousseau se dit « sereine » face à cette plainte « incroyable alors qu'il a envoyé une photo de lui allant au ras de son sexe ».
Sandrine Rousseau se dit « sereine » face à cette plainte « incroyable alors qu'il a envoyé une photo de lui allant au ras de son sexe ».

Xavier Brunschvicg, un élu PS engagé en Normandie, a porté plainte à Caen contre l?écologiste Sandrine Rousseau, l?accusant de diffamation sur les réseaux sociaux après un échange sur la place des femmes en politique, a-t-il annoncé lundi 3 janvier à l?Agence France-Presse. Dans un communiqué évoquant une réunion publique intitulée « ?Femmes en politique », le 1er décembre à Mondeville (Calvados), à laquelle participait Sandrine Rousseau, l?élu PS raconte avoir pris la parole pour contester la nécessité qu?il aurait de se « ?déconstruire » : il serait déjà « ?féministe », « ?engagé dans ce combat » et « ?partage équitablement » les tâches domestiques et l?éducation des enfants avec sa compagne.

Le lendemain, Sandrine Rousseau partage sur Facebook la « ?story » suivante : « ?Quand hier en débat sur la place des femmes en politique un homme prend la parole pour dire ?je n?ai pas du tout le sentiment de devoir être déconstruit? et que tu apprends après le débat que le type en question a demandé à une collègue de lui envoyer une photo de son torse nu? On est à quel niveau de cynisme et d?impunité ? #metoopolitique. »

À LIRE AUSSIÀ la recherche de « l?homme déconstruit »

Échanges WhatsApp d?un groupe de militants et photo à l?appui, Xavier Brunschvicg confirme avoir envoyé une photo de lui torse nu et avoir demandé à sa colistière aux élections départementales de juin d?envoyer une photo comparable. Il resitue cette discussion dans le contexte léger et humoristiqu [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles