Publicité

#MeToo : l'actrice Judith Godrèche porte plainte contre Jacques Doillon et Benoît Jacquot

L'enquête pour viols sur mineure visant le réalisateur Benoît Jacquot, ouverte mercredi après la plainte de l'actrice Judith Godrèche, vise également le cinéaste Jacques Doillon, a appris jeudi l'AFP de source proche du dossier.

Le #MeToo du cinéma français se poursuit. L'enquête pour viols sur mineure visant le réalisateur Benoît Jacquot, ouverte mercredi après la plainte de l'actrice Judith Godrèche, vise également le cinéaste Jacques Doillon, a appris jeudi 8 février l'AFP de source proche du dossier.

L'actrice a en effet porté plainte contre les deux réalisateurs, a confirmé à l'AFP son avocate, Me Laure Heinich. Les deux nient.

Les investigations, confiées à la Brigade de protection des mineurs, portent "sur les infractions de viol sur mineur de 15 ans par personne ayant autorité, viol, violences par concubin, et agression sexuelle sur mineur de plus de 15 ans par personne ayant autorité", selon le ministère public. "L'ensemble des faits dénoncés a eu lieu entre 1986 et 1992".

Jeudi matin, l'actrice a réitéré sur France Inter ses accusations d'abus et de violences contre ce cinéaste et mis en cause un autre réalisateur de la même génération, Jacques Doillon, 79 ans.

Les faits qu'elle a évoqués remontent au tournage de "La fille de 15 ans", sorti en 1989, et tourné alors que Judith Godrèche avait 15 ans, et était en couple avec Benoît Jacquot.

"Jacques Doillon découvre ces accusations ce matin par voie de presse", a déclaré à l'AFP son avocate, Me Marie Dosé. "Il les réfute avec force et a hâte de s'expliquer devant la justice".

Nouveaux témoignages sur Benoît Jacquot

Avec AFP


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
Carole Bouquet au secours de Gérard Depardieu, un homme "incapable de faire du mal à une femme"
L'acteur Gérard Depardieu visé par une seconde plainte pour agression sexuelle
Scandale au palais : le Festival de Cannes déroule le tapis rouge pour le roi Johnny Depp