#Metoo à l'hôpital : l'État annonce une formation obligatoire et des enquêteurs spécialisés

Une formation aux violences sexistes et sexuelles sera rendue obligatoire à partir de 2024 pour les professionnels du monde médical, a annoncé vendredi le ministère de la Santé. La création d'une équipe nationale d'experts enquêteurs spécialisés et un accompagnement des victimes figurent parmi les mesures promises par l'État français après les scandales de la vague #Metoo dans les hôpitaux du pays.

Le monde médical se remet en question après les révélations du #Metoo Hôpital. Tous les personnels des hôpitaux et Ehpad publics vont devoir suivre une formation aux violences sexistes et sexuelles, a indiqué vendredi 31 mai le ministère de la Santé en présentant une série de mesures.

Cette formation "sera rendue obligatoire à partir de 2024, avec un délai de 3 ans, pour tous les professionnels travaillant dans les établissements de santé, sociaux et médico-sociaux de la fonction publique hospitalière", a indiqué le ministère de la Santé dans un communiqué.

Parmi les autres mesures annoncées par le ministère de la Santé, près d'un mois après les accusation du Dr Lacombe, figurent la création d'une équipe nationale d'experts enquêteurs spécialisés, pour venir en aide aux établissements de santé en cas de signalement de violences sexistes et sexuelles.

Aujourd'hui, les perspectives que les enquêtes puissent aboutir après un signalement sont trop faibles, estime le ministère de la Santé.

Avec AFP


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
Noémie Kocher, pionnière du #Metoo du cinéma : "Je n'imaginais pas qu'on était autant de victimes"
Le #MeToo arrive à l’hôpital : est-on vraiment surpris ?
Violences sexuelles : Sébastien Lecornu lance une mission d’inspection dans l'armée française