Meta, maison-mère de Facebook et Instagram, prévoit un plan de licenciement massif

© LIONEL BONAVENTURE / AFP

Meta (Facebook, Instagram) prévoit de licencier des milliers de personnes à partir de cette semaine, a révélé ce dimanche 6 novembre 2022 le Wall Street Journal (WSJ), alors que plusieurs sociétés technologiques viennent de congédier une partie de leurs effectifs en réponse à la crise économique.

87.000 employés au 30 septembre

Ce pourrait être le plan social le plus conséquent dans le secteur, selon le quotidien américain, après la pandémie qui a largement bénéficié à la croissance des revenus, mais aussi du personnel de ces entreprises. Meta comptait quelque 87.000 employés dans le monde au 30 septembre.

Lors de la publication récente des derniers résultats trimestriels décevants, le patron Mark Zuckerberg a mentionné que le personnel du groupe ne devrait pas augmenter d’ici la fin 2023, voire diminuer légèrement. Selon les sources du WSJ, le plan social devrait être annoncé ce mercredi 9 novembre et plusieurs milliers d’employés seront affectés par ce premier plan social de l’histoire du géant des réseaux sociaux.

 

>> Retrouvez Philippe Vandel et Culture-Médias tous les jours de 9h à 11h sur Europe 1 ainsi qu’en replay et en podcast ici

Des coupes budgétaires des annonceurs

Jeudi dernier, deux sociétés de la Silicon Valley, Stripe et Lyft, ont fait part de licenciements de grande ampleur tandis qu’Amazon a gelé les embauches dans ses bureaux. Twitter, fraîchement racheté par Elon Musk, vient de congédier environ la moitié de ses 7.500 salariés.

Les plateformes dont l...


Lire la suite sur Europe1