Met Gala 2022: Pourquoi le régime de Kim Kardashian pour porter la robe de Marylin Monroe pose problème

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Kim Kardashian s'est distinguée en portant la robe mythique de Marylin Monroe au Met Gala 2022.  (Photo: Gotham via Getty Images)
Kim Kardashian s'est distinguée en portant la robe mythique de Marylin Monroe au Met Gala 2022. (Photo: Gotham via Getty Images)

Kim Kardashian s'est distinguée en portant la robe mythique de Marylin Monroe au Met Gala 2022. (Photo: Gotham via Getty Images)

REGIME - “Je portais une combinaison de sauna deux fois par jour, je courais sur le tapis roulant, j’ai éliminé complètement le sucre et les glucides, et je mangeais uniquement les légumes et les protéines les plus sains.” Voilà le régime qui se cache derrière l’arrivée remarquée de Kim Kardashian au Met Gala 2022.

Sur les tapis rouges du dîner annuel de collecte de fonds, la star américaine est apparue, lundi 2 mai, dans la robe mythique de Marylin Monroe. Mais au micro de l’actrice La La Anthony pour Vogue, Kim Kardashian a révélé avoir dû perdre 7 kilos en trois semaines pour porter ce vêtement iconique. “Je ne me suis pas affamée, mais j’étais très stricte”, a-t-elle également précisé au magazine américain.

Sur les réseaux sociaux comme dans la presse anglo-saxonne, les réactions et les critiques au régime de Kim Kardashian ont fleuri. À commencer par l’actrice de la série Riverdale, Lili Reinhart, qui a fustigé le comportement de la star de télé-réalité. “Ce n’est pas la bonne chose à faire, ce n’est pas bien à tellement de niveaux”, a-t-elle écrit dans sa story Instagram.

Un danger pour la santé physique et mentale

“C’est vraiment irresponsable parce que beaucoup de gens la liront et la regarderont, en particulier les personnes souffrant de troubles de l’alimentation ou les jeunes femmes, en pensant qu’il est possible ou nécessaire de perdre autant de poids en relativement peu de temps”, soulignait en ce sens Nichola Ludlam-Raine, de la British Dietetic Association, à BBC News.

Dans un article de Yahoo Life, plusieurs spécialistes soulignent pourquoi ce régime était “dangereux” et “nocif”. “Les régimes restrictifs ont tendance à se retourner contre eux-mêmes et peuvent créer des troubles du comportement alimentaire et une obsession à long terme”, y explique ainsi la diététicienne Marissa Meshulam. “Lorsque vous supprimez les sucres, les recherches montrent que nous finissons par en avoir psychologiquement davantage envie - et cela peut conduire à un cycle de boulimie-restriction”, complète Nichola Ludlam-Raine auprès de la BBC.

Pour Brenna O’Malley, fondatrice de l’association The Wellful, “Kim Kardashian se vantant de sa restriction extrême [...] pour ensuite partager sur des stories Instagram à quel point elle est excitée de manger des pizzas et des donuts après le tapis rouge, c’est un manuel d’alimentation désordonné”. Au micro de Vogue, Kim Kardashian s’était en effet exclamée: “Je n’ai pas mangé de glucides ou de sucre depuis environ trois semaines. Nous avons une soirée pizza et beignets à l’hôtel.”

Les femmes n’ont pas à adapter leur corps aux vêtements

Au magazine américain, Kim Kardashian a aussi raconté avoir eu envie de pleurer lorsqu’elle s’est rendu compte que la robe de Marylin Monroe ne lui allait pas, avant de rapidement faire le choix de maigrir pour la porter. “C’était ça ou rien”, appuie-t-elle.

A l’inverse de cette décision, la journaliste indépendante Emily Cronin rappelle dans Elle que les femmes n’ont pas à s’adapter aux vêtements. “Le fait de présenter la perte de poids extrême comme une décision rationnelle envoie aux femmes et aux hommes le message qu’ils devraient changer leur corps et souffrir pour la mode”, reproche-t-elle.

Dans un tweet, la journaliste de Cosmopolitan Jennifer Savin fait pour sa part le parallèle entre les kilos perdus par Kim Kardashian et le fait que Marilyn Monroe “a constamment été présentée comme une ‘icône grande taille’”. “Les idéaux de beauté de la société sont un sacré gâchis”, conclue-t-elle.

307 millions d’abonnés

Sur les réseaux sociaux, certains internautes français ont également partagés leur consternation. Et pour cause: ce n’est pas la première fois que Kim K met en avant un régime aussi problématique. En 2013, la star de télé-réalité avait par exemple vanté le régime Atkins, pourtant décrié dans une étude conduite par Harvard quelques années plus tôt.

Avec ses 307 millions d’abonnés sur Instagram, Kim Kardashian a un pouvoir d’influence majeur. Ses propos, reflet d’une culture du régime, sont “dangereux à promouvoir auprès d’un public massif”, rappelle Brenna O’Malley.

A voir également sur Le HuffPost: “La “danse de la perte de poids”, la mauvaise idée de TikTok”

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI:

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles