Elle se met en couple avec son stalker et défend leur relation face aux critiques

L'amour rend aveugle et Suzy (prénom d'emprunt) en est bien consciente. La jeune femme a récemment raconté comment elle était tombée amoureuse de son stalker (harceleur en français). Une relation qu'elle défend malgré les critiques. "J'ai 26 ans et mon petit ami en a 25. C'est le genre d'hommes qui sort d'un rêve. Il subvient aux besoins des autres. Il me chouchoute, me gâte et me soutient émotionnellement. Avec lui, j'ai l'impression d'être une déesse", avoue-t-elle. Avant d'ajouter : "Tout se passe à merveille entre nous et je pourrais m'imaginer passer le reste de ma vie avec lui. Cela étant dit, il a admis qu'il me suivait avant notre rencontre."

Son petit ami était son stalker

Suzy poursuit : "À l'époque où je travaillais dans une boutique de vêtements pour femmes, mon copain concevait un site web pour mon employeur. J'ai aussi été mannequin pour la marque et c'est à ce moment-là qu'il est tombé sur des photos de moi. Il ne pouvait plus me sortir de sa tête. Il avait la sensation que mes yeux sur les photos le regardaient à travers l'écran." Sous le charme, le jeune homme s'est rendu sur son lieu de travail pour obtenir des informations auprès de son collègue.

Par la suite, il a soigneusement inspecté son Instagram et commencé à s'asseoir devant son magasin pour l'observer. Le jeune homme a également révélé qu'il conserve une boîte sous son lit avec des objets appartenant à Suzy. "Des choses insignifiantes comme des serviettes de table (...)

Lire la suite sur Closer

Fertilité : ces aliments déconseillés
Asnières : le marié est attendu à la mairie, une découverte de la police va faire un sort à la cérémonie
"Des envies un peu trop…" : Thomas Sotto avoue des méthodes limites avec les équipes de Télématin
Enfants défenestrés à Paris : "Ils ne bougeaient plus", le récit terrifiant des témoins du drame
Régime : comment s'assurer de ne pas reprendre de poids après 50 ans ?