Mesures renforcées : "on reste dans l’incertitude", selon le professeur Stéphane Gaudry

Les mesures annoncées par Emmanuel Macron, mercredi 31 mars, seront-elles suffisantes pour faire face à l’épidémie ? Le professeur en médecine intensive Stéphane Gaudry, qui travaille dans le service de réanimation de l’hôpital Avicenne de Bobigny, en Seine-Saint-Denis, estime que ce reconfinement ne restreint "pas complètement les déplacements des personnes et les interactions sociales". "On verra bien ce que ça va donner, c’est difficile à prévoir", explique le médecin au micro de France 2, au lendemain des annonces. "Si ça continue, ce sera perdant-perdant malheureusement" "En discutant avec les soignants cette nuit à l’hôpital, on restait inquiets, car on voit bien qu’un certain nombre d’interactions sociales vont persister avec ces mesures qui sont modérées", ajoute Stéphane Gaudry. Au sujet de la fermeture des écoles, le professeur se dit inquiet. "Les écoles ferment, mais d’un autre côté, on demande des efforts aux enfants, alors qu’on en demande un peu moins aux adultes. (…) Si ça continue, ce sera perdant-perdant malheureusement", avance-t-il.