Les mesures-phares du programme de Mélenchon ciblées par Fillon et Le Pen

Le candidat de la France insoumise, sous le feu des critiques cette semaine sur ses positions internationales, a répliqué ce week-end lors de son meeting de Toulouse.

Les adversaires de Jean-Luc Mélenchon à la présidentielle ne peuvent plus se permettre de l'ignorer ou de l'observer avec bienveillance. A mesure qu'il les dépasse dans les sondages, ou se rapproche de leur score, les candidats à la présidentielle se mettent à l'attaquer sur son programme afin d'essayer de contenir sa percée.

Ce dimanche, lors de son meeting Porte de Versailles à Paris, François Fillon a fustigé le volet économique de la feuille de route de son rival de la "France insoumise" qu'il a ainsi brocardé: "Monsieur Mélenchon se rêve en capitaine du Cuirassé Potemkine, mais finira par négocier la ferraille du Titanic". Ce lundi, au micro du Talk du Figaro, Marine Le Pen a mené une offensive plus directe et ce, sur deux fronts. "Il veut mettre en place, et il l'assume, 100 milliards (d'euros) d'impôts supplémentaires. Aux Français, je dis 'vous avez subi 35 milliards sous Nicolas Sarkozy et 35 milliards sous François Hollande, vous avez vu ce que vous avez vécu les 5 dernières années, vous multipliez par 3!'"  a-t-elle lancé avant de l'accuser d'être "un immigrationniste absolu" souhaitant "ouvrir les frontières et régulariser l'intégralité des clandestins". 

Régulariser les travailleurs sans papiers sous contrat

En-dehors de la teneur polémique du propos dans le cadre d'une élection, la présidente du Front national retranscrit-elle fidèlement les objectifs de celui qu'un...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages