Des mesures de gauche

Libération.fr

Pénaliser les abus de CDD

Macron entend «responsabiliser» les employeurs. Comment ? En créant un «bonus-malus sur l’assurance chômage». Ainsi, explique-t-il, «les employeurs qui entretiennent la précarité en recourant exagérément aux contrats courts paieront plus de charges, ceux qui créent des emplois stables en paieront moins». Cela devrait satisfaire les syndicats de salariés, qui se battent depuis plusieurs mois pour imposer une telle mesure dans la négociation sur les nouvelles règles de l’assurance chômage. Quant aux représentants du patronat, Medef en tête, ils y sont totalement opposés.

Doubler la prime d’activité

Afin que «toute reprise d’emploi se traduise par un supplément de revenu conséquent», le candidat propose d’augmenter la prime d’activité (versée aux salariés gagnant moins de 1 500 euros par mois). Cette mesure, qui part du principe que l’écart entre les minima sociaux et les revenus d’un travail mal payé n’est aujourd’hui pas assez incitatif, devrait représenter un réel coup de pouce pour les salariés les plus modestes (près de 80 euros supplémentaires par mois pour un smic).

Taxer moins le travail et davantage le patrimoine

Autre mesure pour le pouvoir d’achat des salariés et des indépendants : la réduction de leurs cotisations sociales en supprimant celles dédiées à la maladie et au chômage. «Tous les salariés verront leur salaire augmenter», promet Macron. Un employé qui gagne 2 200 euros net par mois économiserait 500 euros net par an. Pour financer le tout, il envisage une «hausse de moindre ampleur de la CSG [contribution sociale généralisée, ndlr]», soit 1,7 point en plus (sauf pour les retraites modestes et les indemnités chômage). Une mise à contribution du capital qui devrait soulager les salariés, au risque de pénaliser les retraités les plus aisés, et de rompre avec le principe mutualiste à la base de la protection sociale.

Une police de proximité… mais répressive

«On a trop confondu la sécurité publique et l’intervention. Je (...)

Lire la suite sur Liberation.fr

Hamon ou Macron, les ministres en pleine hésitation
Orthodoxie
Macron Un programme d’équilibriste
Des mesures de droite
Des mesures déjà vues

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages