Des mesures de droite

Libération.fr

Travailler plus pour gagner plus

C’était une proposition phare du Nicolas Sarkozy de 2007 : les exonérations de cotisations sociales sur les heures supplémentaires sont aussi au programme du candidat Macron. La mesure avait été supprimée en 2012, par François Hollande, car jugée peu pertinente en période de fort chômage. Pour le candidat d’En marche, il s’agit de renforcer le pouvoir d’achat des salariés. En revanche, il n’envisage pas, contrairement à Marine Le Pen, de remettre en place l’exonération fiscale des heures supplémentaires.

Unifier les régimes de retraite

C’est presque un programme dans le programme, tant le chantier est énorme : pour «mettre fin aux inégalités entre fonctionnaires et salariés du privé», le candidat d’En marche promet un «vrai système universel de retraite». Derrière, c’est bien la fin des régimes spéciaux des fonctionnaires qui sont visés par Macron, qui promet des règles identiques pour tous, sur la base du principe «pour chaque euro cotisé, le même droit à pension». Une idée défendue de longue date par la droite qui, dès 2003, a commencé à réformer les différents régimes. Pour aller plus loin, Macron mise sur la négociation avec les partenaires sociaux. Mais grosse nuance : ni l’âge de départ ni le niveau des pensions ne seront modifiés durant le quinquennat. Et les personnes proches de la retraite ne devraient pas être affectées. Reste que la pilule risque d’avoir du mal à passer dans la fonction publique, où Macron veut supprimer 120 000 postes.

L’ISF qui préserve les revenus financiers

Macron veut «réformer en profondeur» l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF) en supprimant «la part qui finance l’économie réelle», c’est-à-dire la détention d’actions, pour en faire un «impôt sur la rente immobilière». En clair, Macron souhaite que l’ISF ne soit calculé que sur la valeur du patrimoine immobilier. Et de promettre un prélèvement unique sur les revenus du capital, de l’ordre de 30 %.

Recul sur les rythmes scolaires et les (...)

Lire la suite sur Liberation.fr

Hamon ou Macron, les ministres en pleine hésitation
Des mesures de gauche
Orthodoxie
Macron Un programme d’équilibriste
Des mesures déjà vues

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages