Des mesures déjà vues

Libération.fr

Presque toute sa politique environnementale

En matière d’écologie, Macron se situe dans la parfaite continuité de la politique de Hollande. La quasi-totalité des mesures, bien que souvent présentées comme neuves, existent déjà ou ne font que confirmer des engagements de l’actuel Président. Pour «sortir la France des énergies fossiles», Macron veut fermer les quatre centrales à charbon restantes dans l’Hexagone d’ici 2022, interdire l’exploration des gaz de schiste, ne délivrer aucun nouveau permis d’exploration d’hydrocarbures, et faire monter en puissance la taxe carbone (visant 100 euros la tonne de CO2 en 2030). Tout ceci a déjà été promis ou est inscrit dans la loi. Il maintient aussi le cap de 50 % de nucléaire dans la production d’électricité d’ici 2025 (contre 75 % aujourd’hui)… sans dire comment y arriver. Seul «engagement» (mais rien de révolutionnaire), fermer la centrale alsacienne de Fessenheim. Quand le candidat d’En marche promet de «doubler la capacité en éolien et en solaire photovoltaïque» d’ici 2022, il s’agit même d’une régression par rapport à ce que prévoit l’arrêté d’avril 2016. Il refuse de s’engager pour une sortie du diesel en 2025, mais promet que sa fiscalité sera alignée sur celle de l’essence d’ici 2022… ce qui est déjà prévu. Idem pour la prime de 1 000 euros pour l’achat de véhicules «plus écologiques». Sur les perturbateurs endocriniens, la continuité est aussi de mise, avec un peu de neuf, bien que flou : «L’Etat interdira au plus vite [ceux] repérés comme ayant des impacts sanitaires avérés ou probables, dès lors qu’il existe des solutions scientifiquement reconnues comme moins toxiques.» Plus novateur, Macron promet de faire en sorte que d’ici 2022, la restauration collective - y compris privée - propose «au moins 50 % de produits biologiques, labels de qualité, ou locaux», ce qui laisse une grande part de flou. Enfin, sur l’économie circulaire, «tout existe déjà, à part l’objectif de 100 % de plastique recyclé d’ici 2025», (...) Lire la suite sur Liberation.fr

Hamon ou Macron, les ministres en pleine hésitation
Des mesures de gauche
Orthodoxie
Macron Un programme d’équilibriste
Des mesures de droite

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages