Une mesure à la loupe Mélenchon et la «sondocratie»

Libération.fr

La proposition du candidat de la France insoumise figure au point 8 du document intitulé «la révolution citoyenne dans les médias». Concrètement, Jean-Luc Mélenchon - crédité de 10 % à 13 % des intentions de votes - propose d’«interdire les sondages dans les jours précédant les élections». Cette interdiction s’appliquerait sur les sondages d’intentions de votes «soixante jours minimum» avant toute élection - aujourd’hui, c’est la veille et le jour du scrutin. Il reprend également à son compte les travaux menés en 2011 par deux sénateurs après l’affaire des sondages de l’Elysée (sous Sarkozy). Hugues Portelli (UMP) et Jean-Pierre Sueur (PS) livraient quinze recommandations, dont l’interdiction de toute gratification des sondés et le renforcement de la Commission des sondages. La proposition de loi avait été votée à l’unanimité des sénateurs… mais n’avait jamais été soumise au vote des députés. A.De.

Retrouvez cet article sur Liberation.fr

«Fillon, c’est le seul qui parle vraiment des classes moyennes»
Urnes dans les prisons : le ministère de la Justice envisage une «expérimentation»
«Les Français se sont fait leur opinion» sur l'«homme d’argent» dit Le Pen
Hollande met en garde contre le «repli» que représente le vote FN
Avant Fillon, des affaires qui ont influencé des campagnes présidentielles

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages